1.


Attendre la mort pour l'éternité
 

Partagez| .

Emmanuel Nightingale ⊰ "Alors que je croyais apprendre à vivre, j'apprenais à mourir."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 20/03/2016
Localisation : Au Manoir

MessageSujet: Emmanuel Nightingale ⊰ "Alors que je croyais apprendre à vivre, j'apprenais à mourir." Dim 20 Mar - 23:57


Emmanuel James Nightingale
"«C’est en regardant le ciel que j’ai compris que je n’étais rien; C’est en te regardant que j’ai compris que tu étais tout»"
 

Bonjour ou bonsoir, mes p'tits lapins sucrés. Mon nom à moi, c'est Emmanuel James Nightingale ! Je suis né(e) le 29 Octobre à Rainmist. Je suis un(e) jeune canard(e) de 23 ans en apparence mais fraichement transformer par Théo, classe non ? Un petit secret pour la route ; je suis Homosexuel et présentement en couple avec Mr Théodore Donovan On me dit souvent que je ressemble à Ben Barnes., en plus sexy. Parlant de sexyness, je fais partie du groupe Vampires, et nous y sommes tous très sexys.


physique

Je suis une personne plutôt séduisante à regarder. J'ai de beaux cheveux châtain bien coiffer. De grand yeux en amande semblable à ceux d'un félin prêt a bondir sur une proie afin de lui retirer la vie. Mon visage et plutôt clair similaire à la neige fraîchement tomber un beau matin d'hivers recouvrant ainsi le paysage hivernal d'un épais manteaux blanc. Ma voix, timide mais douce se veut a la fois protectrice et apaisante. Il faut dire que je suis une personne naturellement calme. Qui ne s'énerve jamais. Où si cela arrive il faut vraiment que l'on met mit hors de moi. Mon style vestimentaire reste assez simple. Précisons que je ne viens pas de la haute société et que de simple vêtement feront l'affaire. A dire vrais j'ai du mal à porter un costume de haute qualité bien que même si c'est déjà arriver par de rare occasion certaines personnes ait trouvé que cela me taillait bien la croupe. Je me déplace avec élégance mais discrétion. Pas besoin d'en faire des tonnes mon rôle de serviteur au sein des Donovan étant de faire mon travail et pas plus je m'en tiens à cela. Tel un fantôme en ses lieux j’essaie de faire en sorte de passé inaperçue.
caractère

Je suis une personne discrète et très soumise. Je ne discute jamais les ordres et fait ce que l'on me dit sans vraiment me posés de questions. Ont dirait de moi que je suis quelqu'un de fidèle et de loyal. Un être passionné qui ne fait pas les choses à moities.
Patient, doux et sensible serait des adjectifs qui conviendrait à ma personnalités. J'ai un grand sens du détails donc à noté perfectionniste et maniaque sur les bords. Je suis facile a vivre et je n'aime pas la violence ou encore moins le sang – étrange pour un futur médecin me dirait vous – mais c'est ainsi. Dans la vie ont est pas parfait et d'ailleurs pour dire, je doute beaucoup de moi malgré que père ait remarquer mon génie a mon plus jeune âge. Mes parents m'ont longtemps surprotéger et de ce fait j'ai longtemps hésité et douter de mes actes si ce que je faisais était bien ou non. Je préfère toujours demander avant d'avoir à agir. La facilité ? Sans doute mais aussi la peur de décevoir. Quand j'aime c'est avec passion, il n'y a seulement que la personne qui compte et donc mon amour pour Théodore a été vite mal perçue par mon père. Ce qui développa au fil du temps un côté rebelle qu'il ne toléra pas. Toutefois, mon bon sens et mon instructions ont fait en sorte que nos querelles ne duraient jamais bien longtemps car j'ai un sens profond du respect familial. Je suis quelqu'un de sociable et d'ouvert qui aime avant tout élargir son cercle d'amis sans toutefois me qualifier de populaire. J'aime avant tout la simplicité, ce qui pour moi rend la vie agréable.

on ne change pas le passé

Du plus lointain que je me souvienne, j'ai vu le jours ici a Rainmist pendant un temps froid et humide sans doute en octobre ou Novembre d'après les dires de mes parents. J'étais un bébé très sage et souriant. Né d'une famille de chasseur travaillant pour le comte Donovan mon destin semblait déjà tout tracé. Dès mes six ans j'appris tout ce qu'il y avait à savoir sur les créatures du surnaturel qui peuplait notre régions. A huit ans on m'apprit à différencier les divers armes capable de tuer un vampire où un loup-garou. A douze ce fut un entraînement sportif et intensif au maniement des armes. Acier comme armes a feu. On ne m'avait pas vraiment donner le choix. Ce fut à mes quinze ans âge de rébellion et crise d'adolescence précoce que je décidais alors que finalement je serais médecin. Finalement j’eus raison de mon entêtement. Malgré les critiques de la famille et les railleries de mon cousin Ewan je décidais de m'engager dans des études de médecine. Rompant tout contact avec le domaine du paranormal. Mon père toutefois n'ayant pas les moyens de subvenir à de telle étude est ceux malgré mon intelligence jugea bon qu'il était préférable de m'envoyer en pensions chez monsieur Donovan pour l'aider au Manoir contre un misérable salaire. Mais cela me convenait tant que je faisais ce qui m'avait alors toujours plus la médecine. C'est au cours de mon séjour au manoir que je fis la rencontre de Théodore Donovan le fils du patron de mon père. Inutile de préciser que ce fut le coup de foudre entre nous. Au départ je n'osais pas vraiment m'engager dans une telle relation vis à vis de nos deux familles respective mais aussi de nos rangs. J'étais promis à une jeune femme de famille moyenne et Théo a une riche héritière qui était assez convoitée. Je savais que je souffrirais de cette relation mais mon cœur ne parvenait pas à ce défaire de l'amour que je portais à Théodore. Nous nous voyons souvent en douce nous volant un baiser passionné par la suite au fil du temps dans les couloirs du manoir en vérifiant bien sur que monsieur Donovan ne ce trouvait pas dans le coins. Nous tâchions de nous voir le plus souvent possible. Ce qui au bout d'un temps fini par nous trahir tout les deux. Fou de rage Monsieur Donovan envoya son fils étudier en Roumanie. Quand à moi il n'hésitait pas a me traiter comme un larbin de première. Me rappelant ainsi à quel rang social appartenait ma famille.

Le temps passa ce fut une années longue et interminable, Théo me manquait mais des rumeurs au Manoir annonçait son retour pour les fêtes de noël. Sans doute avec sa promise ? Mon cœur se serrait à cette perspective. Finalement les échos au seins du manoir avait eut raison. Et Théodore regagna la demeure familiale pour les fêtes de noël. Toutefois il était différent. Froid et distant à mon égard, sans doute suite à l’interaction entre le père et le fils un an auparavant. Pour ma part je m'exécutais sans relâche et offris a la famille un dîner des plus somptueux. Je notais que Théo était très pâle. Sans doute que le climat froid et hostile de la Roumanie ne lui convenait pas ou alors qu'il avait pris froid. Quelques jours plus tard on apprit qu'une jeune femme avait été retrouvés morte prêt d'un étant glacé. La pauvrette avait été vidé de son sang. On me chargea de l'affaire et je compris vite que les causes du décès n'était pas d'ordre naturel mais surnaturel. Ma famille convoquer sous ordre de monsieur Donovan n'hésita pas plus longtemps à prendre l'affaire très au sérieux et ainsi à envahir le Manoir le plus tôt possible. Pour ma part je notais un réel changement dans le comportement de mon aimer et cela commençait à m'inquiéter. Un soir finalement alors que je finissais mon service et m'apprêtais à rejoindre ma chambre Théo me plaqua contre le mur d'en face. Ses yeux n'étaient plus aussi bleu que le ciel d'été mais bien rouge sang. Quelques années plus tôt l'instinct aurait pris le dessus mais la c'était impossible car l'instinct s'était mêlés aux sentiments. A des sentiments qui avant tout refusais d'agir. Je savais ce qu'il était et lui luttait avant tout pour ne pas me tuer mais la soif est souvent difficile a maîtriser les premiers jours suivant la transformation. Il m’entraîna alors dans sa suite, étrangement je ne le repoussais pas. Je ne me débattais pas. Il m'avait tant manquer et même si je savais ce qu'il était devenu je continuais à quand même l'aimer.
Cette nuit la nous décidions alors de nous donner l'un à l'autre mais ce que j'ignorais c'était que sa soif prit le dessus rapidement. Je sentais alors ses crocs percés ma chair. La douleur était tel que je lâchais un cris de douleur. Théo lui ne se contenait plus. Entre l’excitation et l'odeur du sang il ne fit qu'une boucher de moi. D'étranges visions s'emmêlait à mon esprit ou je voyais un homme d'une beauté aussi séduisante que fascinante proche de Théo sans pour autant avoir axés a son identité mais pourtant je sentais qu'il avait un lien avec la malédiction de mon compagnon. A mon réveil le mal de crâne absolu. Comme lorsqu'on à beaucoup trop bu après une bonne soirée. Je remarquais que Théo avait prit soins de tiré fermement le rideaux et qu'un faible rayon de soleil brûla mon orteil que je retirais aussitôt. Je comprenais alors qu'il m'avait choisit. Choisit pour vivre avec lui pour l'éternité. Mais qu'il nous condamner tout les deux également. Mes cris pendants la transformation avait sans doute du alarmé mes parents qui étaient monter en trombe et cognait fortement a la porte. Ils finirent rapidement par en venir à bout et pointait une arme charger en direction de Théo. Je savais qu'ils avaient compris ce qu'il avait fait en voyant le sang sur les draps. Le regard plein de haine de mon père me clouait sur place tandis que la peur se lisait sur le miens . Malgré mes supplications, mon père tira le premier coup. Ce fut Théo qui prit la balle et Se jeta alors sur le tas tuant d'abord mon père qui me visait tandis que je feulais tel un chaton apeurer. Le deuxième assaut suivit de Monsieur Donovan et d'une bonne dizaine d'homme pénétrèrent à leurs tours dans la chambre. Découvrant l'horreur des corps inertes qui jonçais le sol. Monsieur Donovan me prit pour responsable et me prit en joue ce fut finalement Théo qui lui brisa la nuque de sang froid. L'odeur du sang commencer à ce faire ressentir dans la pièce alors que l'envie animait mon corps je me tentais de résister. Théo me prit la main pour me faire sortir de là mais en plein jour alors que je n'avais pas encore achever ma transformation c'était pure folie. L'envie fut bien plus grosse que la raison et ce jour la un massacre fut commis au Manoir. Je tuais tout le monde sans aucune exception. Ma fureur était que je ne me souvenais pas des visages ni même de mes victimes que j'avais côtoyer pendant des mois auparavant. Une fois que je fus assez fort nous nous débarrassions alors des corps et prirent la fuite sous la colère des chasseurs qui souhaitaient venger la mort de mon père. Depuis peu, nous sommes revenu à Rainmist afin d'enquêter sur d'étranges disparitions . Déterminé comme jamais à faire connaître la vérité je ne compte pas lâcher l'affaire tant que le véritable coupable ne sera pas derrière les barreaux et la paix revenue en ville.


derrière l'écran
Je m'appelle Laura et j'ai 24 bougies. Je serais co en principe 7jours sur 7 pour embêter le monde. Je suis admins et ce forum et une pure merveille. Ses membres déchire et je n'aime mon petit Théo d'amour I love you  J'aime aussi les Licornes qui font caca des arc-en-ciel mais sa sa reste un secret celui qui le divulgue finira a la morgue What a Face


fiche by Anthemis.
crédits gifs & icon ;; tumblr & chester.


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤

    love is their resistance
    THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED##
    code episkey.
Revenir en haut Aller en bas

Emmanuel Nightingale ⊰ "Alors que je croyais apprendre à vivre, j'apprenais à mourir."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Affiches comment être et faire pour apprendre
» Je suis Schizophrène ? Et alors ? =D
» Pourquoi y-a-t-il de la publicité alors que j'ai coché "non"
» URL visible alors qu'il devrait être caché
» modifier l'url de base du forum alors que j'ai un nom de domaine perso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowglenn :: Le sang appelle la mort ! :: Le vent murmure ton nom :: fiches validés-